Les danses polynésiennes et l’exemple du tamoule